Tout savoir sur la toiture chaude

23/11/2016 - Isolation

Par-delà les types de couverture disponibles, la toiture peut exister sous différents formats. On distingue ainsi : la toiture chaude, la toiture froide, la toiture inversée et la toiture compacte. Le choix de la toiture chaude s’impose souvent à cause de contraintes matérielles liées à la construction, notamment pour les toitures plates.

Qu’est-ce qu’une toiture chaude ?

Une toiture chaude est définie par la DTU 40.35. Les DTU Toiture (Documents Techniques Unifiés) sont émis par la Commission générale de normalisation du bâtiment et ont valeur de normes. Ils s’imposent à tous les travaux de construction, qu’ils soient menés par un professionnel ou en auto-construction.

Une toiture chaude se présente sous forme d’un sandwich dont les différentes couches sont placées dans un ordre bien défini : support, pare-vapeur, isolant, couche d’étanchéité, protection. La principale caractéristique de ce type de toiture est que l’isolant est directement placé sur le support. Il n’existe pas de lames d’air ventilé entre les différentes couches, notamment entre l’isolant et la sous-couche de couverture. C’est ce qui fait la différence avec une toiture froide.

Une toiture chaude est un procédé d’isolation par l’extérieur où l’isolant est recouvert par une membrane d’étanchéité. Il est souvent nécessaire de placer un pare-vapeur entre l’isolation et le support (dalle de béton, panneaux, tôle d’acier ou plancher en bois). Sur une toiture plate, l’isolant sera collé ou fixé par des moyens mécaniques à la fois au support et à la membrane d’étanchéité. Il suffit ensuite de recouvrir l’ensemble avec la couverture de protection (graviers, bitume, dalles, terrasse végétalisée).

Dans quels cas installer une toiture chaude ?

Le recours à une toiture chaude n’est généralement pas lié à des critères d’esthétisme ou de prix mais uniquement aux contraintes existantes. S’il est impossible de placer un espace de ventilation dans la toiture, la toiture chaude s’impose d’elle-même. Il est très difficile, voire impossible, de prévoir une ventilation de la toiture dans certains cas : toiture plate, toiture à forte pente ou au contraire à pente très faible, toit en pyramide. Dans le cas des toitures plates, la couche d’étanchéité est constituée de feuilles de bitume oxydé ou modifié, de polymère ou d’asphalte coulé sur place.

La toiture chaude est déconseillée dans le cas des plafonds suspendus ou lorsqu’il existe un risque important de formation de condensation. Le choix de la toiture chaude émane très rarement du propriétaire. Ce sont les professionnels chargés de la construction qui définissent quel est le meilleur choix en matière de conception de toiture.

Une toiture bien isolée, un impératif

Pour les toitures plates, sans doute encore plus que pour les autres types de toit, l’isolation thermique est un facteur essentiel. C’est ce qui permettra de disposer d’un bon niveau de confort hiver comme été tout en réduisant les factures énergétiques. La toiture froide a été quasiment abandonnée par les professionnels pour la construction de toitures plates. L’isolation par l’extérieur est maintenant automatique, que ce soit au moyen d’une toiture chaude ou d’une toiture inversée.

Les toitures chaudes sont très efficaces contre les ponts thermiques. Pour éviter les problèmes de condensation, la pose d’un pare-vapeur placé du côté chaud est indispensable. Son rôle est de canaliser la vapeur d’eau émanant de l’intérieur de l’habitation. Pour être conforme à la RT 2012, il faut que la couche d’isolant soit suffisamment épaisse pour que le coefficient de résistance thermique soit supérieur à 4. Il peut s’agir de plaques rigides de laine minérale, de polystyrène expansé, cellulose, verre cellulaire, liège ou perlite. Il faut dans tous les cas que le matériau présente une bonne résistance à la compression.

Combien coûte une toiture chaude ?

Il n’existe pas de différence de prix notoire entre toiture chaude et une toiture froide. Par contre, la toiture chaude est souvent moins coûteuse que la toiture inversée. Pour une toiture plate, les prix pratiqués sont de l’ordre de 100 €/m², pose incluse. Si vous envisagez la construction d’une toiture plate, il est plus que conseillé de faire appel à un spécialiste pour que la toiture chaude soit parfaitement étanche et soit sans formation de condensation.

Retour à l'actualité
Pacte Energie Solidarité
Mon isolation des combles

1 €* !
Surface illimitée
j’en profite
* sous conditions d’éligibilité.


  • Isolez vos combles perdus pour 1 €* : Surface illimitée !
  • Bénéficiez de matériaux de qualité (laine minérale) et du savoir-faire de professionnels qualifiés RGE
  • Réduisez votre facture de chauffage jusqu’à 25 % dans les mêmes conditions de chauffage
 

Vous êtes une collectivité, un organisme ?

Connectez-vous