Tout savoir sur l’isolation phonique

10/10/2016 - Isolation

On parle souvent de l’importance de l’isolation thermique d’un logement, cependant, le bruit peut être une véritable source de gêne entre voisins ou au sein même de l’habitation. Isoler phoniquement sa maison permet de réduire la propagation du son et d’augmenter le confort des occupants.

Quelle différence entre isolation thermique et phonique ?

L’isolation thermique est une technique indispensable pour se protéger du froid ou de la chaleur. Elle permet également d’économiser beaucoup d’énergie sur les dépenses en chauffage. En général, on isole l’habitation au niveau des parois extérieures afin de rendre le logement le plus hermétique possible face aux températures extérieures.

L’isolation phonique est une isolation différente qui propose des matériaux et une technique de pose distincts. Cependant, il est tout à fait possible de combiner ces deux techniques d’isolation en un seul chantier.

Comment et pourquoi isoler phoniquement ?

Si l’isolation phonique vise à réduire les nuisances sonores extérieures, elle se pratique également à l’intérieur même du logement. Effectivement, d’une pièce à l’autre, les bruits des différents occupants de la maison peuvent nuire au confort des autres. Ainsi, les points sensibles à isoler sont :

  • Les parois vitrées : de cette manière, les sons extérieurs «aériens», c’est-à-dire, qui se propagent dans l’air depuis la rue ou le jardin, sont atténués.
  • Les murs et les cloisons : contre les nuisances aériennes intérieures comme extérieures.
  • Les portes : afin d’empêcher la propagation du son d’une pièce à l’autre (bruit de TV, radio, etc).
  • Les planchers intermédiaires : ici, il s’agit de lutter contre les bruits «solidiens» (bruits de pas, chocs, etc) et «aériens» d’un étage à l’autre.

Les techniques d’isolation phonique

Le son se propage dans l’air par vibration, c’est pourquoi les parois inertes transmettent plus ou moins le son selon leur densité et les matériaux qui les composent. Par exemple, une paroi lourde et épaisse en pierre sera un excellent rempart contre le son du fait de sa masse qui empêchera le passage de l’onde sonore.

Si on ne possède pas de parois opaques épaisses et lourdes, il faut donc intervenir en réalisant une isolation phonique. Le principe du masse-ressort-masse est une alternative à l’existence de parois lourdes. Il s’agit de doubler les parois (double vitrage, faux plafond, doubles portes, etc.) en laissant un «ressort» entre elles, comme de l’air ou une isolation souple. Ainsi, le son fait vibrer la première paroi mais ne se propage pas à la seconde grâce au ressort. Il est important que cette isolation phonique soit continue et étanche car une faille dans l’isolation laissera quand même passer les sons. Comme pour l’isolation thermique avec ses ponts thermiques, il faut éviter au maximum les ponts phoniques.

Isolation phonique et réglementation en construction

Pour mesurer la capacité isolante phonique d’un matériau, l’unité de mesure utilisée est le dB (A). Il est communément et légalement admis que pour un confort acoustique optimal, un seuil de 35 dB (A) ne doit pas être dépassé dans un logement. C’est pourquoi une réglementation européenne sur l’isolation phonique a vu le jour en janvier 2000. Cependant, cette règle ne protège que les logements construits à partir de 1996. Avant cette année, les seuils tolérés peuvent largement dépasser les 35 dB (A) et nuire au confort des occupants. Pensez donc à l’isolation phonique si vous souhaitez isoler votre logement thermiquement.

Retour à l'actualité
Pacte Energie Solidarité
Mon isolation des combles

1 €* !
Surface illimitée
j’en profite
* sous conditions d’éligibilité.


  • Isolez vos combles perdus pour 1 €* : Surface illimitée !
  • Bénéficiez de matériaux de qualité (laine minérale) et du savoir-faire de professionnels qualifiés RGE
  • Réduisez votre facture de chauffage jusqu’à 25 % dans les mêmes conditions de chauffage
 

Vous êtes une collectivité, un organisme ?

Connectez-vous