Laine de verre, laine de roche, verre cellulaire, perlite..

23/11/2016 - Isolation

Peu onéreux et particulièrement efficaces pour retenir la chaleur au sein des habitations, les isolants minéraux sont devenus un standard incontournable dans l’univers de la construction et du BTP. Les laines de verre et de roche, en particulier, équiperaient jusqu’à 90% des maisons neuves en France selon le FILMM, le syndicat national des fabricants d’isolants. Quels sont les différents types d’isolants minéraux, et comment faire son choix ? Ci-dessous l’essentiel à savoir pour mener à bien vos travaux d’isolation.

Les différents types d’isolants minéraux

Les isolants minéraux comptent deux grandes familles, qu’il convient de bien distinguer. Les laines minérales, très dominantes sur le marché, se différencient en effet d’autres isolants minéraux plus rares comme la perlite expansée ou la vermiculite.

Les laines minérales

La laine de roche est directement confectionnée à partir de basalte, une roche volcanique issue du magma en fusion. La roche de basalte est fondue à haute température, puis mélangée à de puissants liants synthétiques à base de polymères pour adopter la forme d’un panneau ou d’un rouleau. Le procédé de fabrication de la laine de roche permet de varier facilement la rigidité ou l’épaisseur de l’isolant, et de l’adapter ainsi à une pose sous des combles ou encore sous une toiture plate.

La laine de verre est constituée elle aussi d’un maillage plus ou moins dense de fibres, obtenues cette fois en fondant du verre et en le mélangeant à du sable riche en quartz. Le conditionnement en rouleaux, en panneaux ou en vrac est réalisé à l’aide d’un produit thermodurcissant.

Les autres isolants minéraux

La mousse de verre cellulaire, conditionnée en panneaux ou granulés, est efficace mais relativement peu écologique, dans la mesure où elle exige un processus de fabrication assez énergivore. Cet isolant très léger est obtenu par l’expansion du verre porté à température de fusion. Les cellules, au cours du traitement, se remplissent d’un gaz inerte qui améliore les capacités d’isolation du matériau.

La perlite expansée se fabrique quant à elle à partir d’une roche volcanique, la rhyolite, portée à très haute température (près de 1000°c) et mélangée à des fibres de cellulose et à une solution bitumineuse. Parmi les autres isolants minéraux plus confidentiels, on peut également citer les granulés de vermiculite, obtenus par expansion de minéraux de la famille des mica, ou encore les billes à base d’argile expansée.

Avantages et inconvénients des isolants minéraux

Les isolants minéraux partagent globalement tous les mêmes avantages : très performants pour rendre un immeuble imperméable à l’air extérieur, notamment par grand froid, ils contribuent efficacement à l’isolation thermique du logement et s’avèrent également un choix idéal pour une bonne qualité d’isolation phonique. L’isolation de combles anciens avec de la laine de roche ou de la laine de verre peut laisser espérer des économies de chauffage de l’ordre de 20 à 30%. La perlite ou la vermiculite ont une capacité isolante légèrement inférieure : elles seront souvent privilégiées pour des chantiers techniques et bien ciblés, comme une pose de dalle sèche sans ciment.

Les matériaux isolants à base de minéraux sont ignifuges, et affichent donc une excellente capacité de résistance au feu ! Ils sont en revanche plus vulnérables à un fort taux d’humidité, à moins d’avoir subi un traitement hydrofuge qui tend à renchérir leur coût.

Les isolants minéraux ne sont pas les plus favorables à l’environnement et à la santé humaine. Leur bilan en « énergie grise », c’est-à-dire le coût environnemental lié à leur fabrication, est moins bon que celui des isolants biologiques et même que certains isolants synthétiques. Les fibres minuscules de la laine de verre et la laine de roche, par ailleurs, peuvent s’avérer nocives pour la peau, les yeux et les voies respiratoires. Leur pose doit être confiée à un professionnel !

Quel est le prix des isolants minéraux ?

Conditionnée en panneaux d’une épaisseur de dix centimètres, la laine de roche est vendue entre 5 et 10€ le mètre carré. Sous le même format, la laine de verre peut quant à elle se trouver à partir de 3€ le mètre carré et reste donc le format à conseiller pour un budget limité.

Le verre cellulaire, vendu entre 10 et 50€ le mètre carré selon les finitions, vous imposera un plus grand sacrifice financier. La perlite expansée vaut en général 20€ le mètre carré, soit un peu plus que la vermiculite (15€ par mètre carré). Les billes d’argile expansée sont vendues le plus souvent en sac d’une contenance de 6 litres, pour 5 €.

Retour à l'actualité
Pacte Energie Solidarité
Mon isolation des combles

1 €* !
Surface illimitée
j’en profite
* sous conditions d’éligibilité.


  • Isolez vos combles perdus pour 1 €* : Surface illimitée !
  • Bénéficiez de matériaux de qualité (laine minérale) et du savoir-faire de professionnels qualifiés RGE
  • Réduisez votre facture de chauffage jusqu’à 25 % dans les mêmes conditions de chauffage
 

Vous êtes une collectivité, un organisme ?

Connectez-vous